La Newsletter du Concierge #8 – Mai 2009 

Jazz à Saint Germain

Jazz à Saint-Germain-des-PrèsSuivant l’exposition « Le siècle du Jazz » au musée du Quai Branly jusqu’au 28 juin 2009 (voir newsletter Avril 09), le Festival de Jazz de St Germain vous propose des artistes qui vous en donnent à ne plus compter, en musique, chanson, paroles et photographies. Hommage tout d’abord à Alain Bashung pour ce festival.
Instants de partage collectifs des grandes salles ou réunions plus intimes qui jalonnent le programme. Avec vous parmi tant d’autres, Lucy Dixon Quintet (héroïne du spectacle STOMP), Kyle Eastwood (Fils de Clint, dans la famille Eastwood, le talent se transmet de père en fils), André Manoukian (On peut être juré de la Nouvelle Star et excellent pianiste de jazz)….

Du 10 au 25 mai 2009 – Quartier Saint Germain des Prés – Horaires, tarifs et lieux selon les concerts – Informations : www.festivaljazzsaintgermainparis.com

Cyrano de Bergerac


Cyrano de BergeracC’est un pic, c’est un cap, que dis-je : un cap ? C’est une péninsule !
Opéra en quatre actes inspiré par un des chefs d’œuvres de la littérature française. Ecrite en 1897 par Edmond Rostand, elle fût jouée la même année au Théâtre parisien de la Porte St Martin. La pièce est longue et difficile à jouer : nombreux personnages, et le rôle principal est imposant (1600 vers, un record !) L’œuvre ici connaît un nouveau souffle grâce au talent de Placido Domingo en Cyrano.

Theatre du Chatelet – Du 19 au 31 mai 2009 – www.chatelet-theatre.com

Le Lac des Cygnes

Le Lac des Cygnes

Ce ballet date de 1877 à partir d’une vieille légende allemande. Malheureusement, à l’époque, le public, peu habitué à une musique si « symphonique » pour les ballets, ne comprit pas la richesse de la partition, et les premières représentations furent une catastrophe humiliante.
Mais rien de cela ici. Sur la célèbre musique de Tchaïkovsky, le plus classique des grands ballets blancs dont les Russes ont su conserver le secret est de retour, juste pour deux jours à Paris, joué par le célèbre ballet de Saint Petersbourg et son propre orchestre.

Théâtre des Champs Elysées – Les 22 et 23 mai 2009 – Informations : www.theatrechampselysees.fr

5ème édition de la nuit des musées

La Nuit des MuséesPartout en Europe et ici à Paris, c’est le seul moyen que vous trouverez et pour une nuit seulement de visiter les musées à la tombée de la nuit.
Jusqu’à minuit, goutez à l’atmosphère du Da Vinci Code au Louvre, découvrez les inquiétants squelettes préhistoriques au Musée d’ Histoires Naturelles. Perdez-vous dans les jardins du musée Rodin et rencontrez Adam et Eve, ou le fameux Penseur. Voyagez de l’Arctique à l’Afrique au musée du Quai Branly, et encore tant d’autres musées.

Samedi 16 mai 2009 – Jusqu’à 22h00 ou minuit selon les musées – Informations : www.nuitdesmusees.culture.fr

Roland Garros

Rolland Garros

Roland Garros était-il un as de la raquette ? Pas du tout, il fut champion de cyclisme, puis devint un aviateur audacieux. En 1913, parti de Fréjus, il traverse le 1er la méditerranée. A Bizerte où il atterri, il ne lui reste plus que trois litres d’essence. Des balles, mais pas de tennis, Roland Garros en tir en rafales, depuis son avion de chasse, pour lequel en 1915, il invente le tir de mitrailleuse à travers le champ de l’hélice. Capturé par l’ennemi après un atterrissage forcé, il se fait voler son invention par les aviateurs allemands. Il s’évade et vole dans la fameuse escadrille « les cigognes ». Il meurt quelques jours avant l’armistice. Une gloire impérissable donc, avec son nom au fronton d’un stade dédié à des affrontements désormais pacifique.
L’édition 2009 marque cependant la fin de l’attribution des billets par tirage au sort. Désormais, les premières demandes reçues seront les premières demandes traitées. Les billets seront attribués chaque semaine et les demandeurs seront informés du résultat de leur réservation quelques jours après l’attribution. Les licenciés de la FFT bénéficient toujours d’une période prioritaire pour réserver leurs billets.
Le stade est aussi ouvert toute l’année, visite, musée et restaurant.

Stade Roland-Garros – 2 avenue Gordon Bennett Paris 16ème – Tournoi du 23 mai au 7 juin 2009 – Informations : www.fft.fr/rolandgarros/

Le Pont Neuf

pont-neufConstruit en 1578 et 1604, le Pont-Neuf est, à bien des égards, le premier des ponts modernes de Paris et le plus célèbre. Par sa conception, il clôt la période du Moyen Age. Superbement dessiné et décoré, il est l’élément central d’une réalisation d’architecture royale grandiose qui se déploie sur la Seine. Il facilitait la relation entre le Louvre, l’abbaye de Saint-Germain des Prés et la rive gauche, à l’époque des rois. Envisagée au temps du roi Henri II, en 1556, la construction du pont se heurta à l’opposition du prévôt des marchands et à celle des boutiquiers installés sur les autres ponts qui ne voyaient pas la nécessité de l’ouvrage.

La première pierre ne fut posée que par son fils, Henri III, en 1578, en présence de la reine mère Catherine de Médicis, sous la direction de Baptiste Androuet Du Cerceau. Interrompus pendant les troubles de la Ligue, les travaux sont repris par Henri IV qui l’inaugura le 20 juin 1603. Il le baptisa quatre ans plus tard du nom qu’il porte aujourd’hui.

Conçu par une équipe de cinq architectes, il est formé de deux segments, l’un de cinq arches et piles biaises, l’autre de sept arches de même modénature ; les segments sont reliés entre eux par un terre-plein artificiel issu de la réunion de deux îlots : l’île aux Juifs et l’île du Patriarche ou de la Gourdaine.

Sur ce terre-plein est érigée la statue équestre de Henri IV qui, selon le souhait de Louis XVIII, remplaça celle brisée par les révolutionnaires et qui datait de 1614. Au-dessus de la seconde arche s’élevait, à la demande d’Henri IV, la pompe dite «La Samaritaine » qui alimentait en eau de la Seine les palais du Louvre, des Tuileries et les quartiers. Sur sa face principale, se trouvait un bas-relief en bronze doré évoquant la rencontre du Christ et de la Samaritaine au puits de Jacob. Le bâtiment était surmonté d’un campanile et d’une horloge astronomique, démolis et remplacés un siècle plus tard.

Le Pont-Neuf eut immédiatement un succès considérable non seulement en raison de sa largeur mais parce qu’il était le premier pont dépourvu de maisons, permettant ainsi de voir couler la Seine jusque-là restée invisible aux Parisiens.

Il provoqua l’enthousiasme des foules, reconnu comme le point de rassemblement, pendant deux siècles, de tous les plaisirs raffinés ou vulgaires de la capitale. Un dicton n’affirmait-il pas qu’on était sûr d’y rencontrer un moine, un cheval blanc et une fille de joie.
Si le nombre des personnes galantes y était extrêmement élevé, il rivalisait avec celui des mauvais sujets, voleurs, charlatans et bandits de tout poil.

Le petit commerce y prospéra avec les bouquinistes et autres marchands ambulants. Il devint le siège d’une foire perpétuelle et grouillante. C’était aussi un espace de prestige, lieu d’expositions publiques des peintres de l’Académie Saint-Luc le jour de la Fête-Dieu.

Long de 238m, large 20m, il est divisé en deux parties séparées par le terre-plein où est érigée la statue d’Henri IV.

Sans oublier :

*Giorgio de Chirico au musée d’Art Moderne
jusqu’au 24 mai.
*Aux sources de l’art bouddhique au musée Guimet jusqu’au 25 mai.
*David La Chapelle au musée de la Monnaie
jusqu’au 31 mai.
*Le Petit Nicolas à l’Hôtel de Ville jusqu’au 7 mai.
*Andy Warhol au Grand Palais jusqu’au 13 juillet.
*Kandinsky du 8 avril 2009 au 10 août 2009 au
Centre Georges Pompidou.
*Le Siècle du Jazz du 17 mars 2009 au 28 juin 2009
Musée du Quai Branly.
*Les Grandes Eaux Musicales au Château de Versailles . Parc du Château de Versailles
Du 4 avril 2009 au 25 octobre 2009.
*Fastes de Cour et Cérémonie Royales Du 31 mars 2009 au 28 juin 2009.
Tous les jours sauf Lundi de 9h00 à 18h30
Château de Versailles.
*David La Chapelle au Musée de la Monnaie
jusqu’au 31 mai 2009.

Mots-clefs : , , , ,

Laisser une réponse